MUTADIS MUTANDIS

Mutatis Mutandis*

Triptyque photographiques par Gilbert Ceccaldi
Témoignage de transformations durables ou éphémères du paysage, de l’espace public, de notre environnement.

• «Dix ans dehors»: les arts de la rue et les artistes investissent, détournent, interrogent les espaces publics, et transforment leur appropriation par les habitants. Ils marquent les mémoires et les usages posant durablement « la question de la qualité et du sens de notre urbanité …  » dixit Michel Crespin

• 
« Mines de mémoire » : des images de paysages bouleversés par des siècles d’exploitation du sol et des sous-sols.
Aujourd’hui il n’y a pratiquement plus d’activité minière en France, la plupart des installations ont été rasées pour laisser place à des centre commerciaux ou autre. Pourtant des infrastructures subsistent sous forme patrimoniale ou de ruines oubliées que peu de personnes savent encore interpréter et dont la mise en sécurité est un chantier énorme et invisible.

• 
« Marseille enchant(i)ée » : des photos de grues, balise des chantiers, elles signalent aux habitants une perturbation dans le tissu urbain, une séquence de transformation sociale, économique et environnementale. Elles émergent des palissades des «  Chantiers interdits au public  ». De nouvelles constructions, ou des aménagements urbains sur lesquels les riverains ou les résidents ont peu de prise et subissent à leur dépends malgré les tentatives de concertations qui se résument souvent à de l’information descendante.

* “En changeant ce qui doit être changé », d’après CNRTL

ouvert en accès libre :

• Samedi 18 et dimanche 19 septembre de 10h à 18h pour les portes ouvertes de la Cité des arts de la rue des Journées Européennes du Patrimoine

• Tous les mercredis de 14h à 17h

 //////// règles sanitaires en vigueur // Passe sanitaire obligatoire

Expo accueillie par ApCAR-Cité des arts de la rue et Lezarap’art