JARDIN DE LA CASCADE DES AYGALADES


La cascade située sur la propriété du Château Falque, était investie par la bourgeoisie marseillaise du XIXe siècle. La demeure fut démolie dans les années 1940 lors de la construction de l’autoroute A7. Le ruisseau, lui, fut peu à peu relégué au rang de réseau d’assainissement et vit son accès interdit, son lit naturel canalisé et maltraité. Sa présence disparut de la mémoire collective des marseillais. Ou presque…

#Jardin#Entrée
cascade2
#Jardin#Noria
#Jardin#Noria
#Jardin#Sirène
#Jardin#Ateliers
#Jardin#Cascade

Aujourd’hui la redécouverte de ce cours d’eau devient l’enjeu d’un futur mode de développement urbain pour Marseille capable de restaurer et de préserver ses corridors écologiques.

Un chantier de restauration écologique
L’ApCAR-Cité des arts de la rue porte depuis 2016 un chantier d’insertion professionnelle pour la restauration écologique et la valorisation d’espaces naturels. L’action croise des enjeux d’emploi, d’écologie urbaine et de création artistique. A partir de la création du Jardin de la cascade mitoyen à la Cité des arts de la rue, le projet vise la création d’un parcours piéton qui associe espaces naturels et installations artistiques reliant le versant des Aygalades à celui de la Viste.

Un désir de patrimoine naturel révélé
La redécouverte de ce site exceptionnel a lancé une dynamique collective autour de cet espace patrimonial, aussi bien avec les populations, les acteurs sociaux, opérateurs culturels qu’avec les associations et entreprises locales. En 2019 se crée le collectif Les Gammares réunissant des associations et habitants actifs le long du cours d’eau Caravelle/Aygalades. Ensemble ils souhaitent prendre soin du cours d’eau, favoriser un meilleur partage des connaissances, relier les initiatives et les territoires du bassin versant, proposer des actions communes. S’appuyant sur cette dynamique collective et inclusive, la démarche de restauration écologique initiée à partir du Jardin de la cascade s’étend ainsi à l’échelle du cours d’eau.

Une sensibilisation aux problématiques écologiques révélées par le site
Pour renforcer la sensibilisation de la population à la revalorisation de ce patrimoine naturel, l’équipe multiplie les ouvertures au fil de l’avancée du chantier.
> Le jardin est ouvert à des groupes de marcheurs (balades urbaines, randonneurs) et des ateliers pédagogiques menés en direction des enfants du territoire.
> Depuis juin 2018, chaque 1er dimanche du mois dans le cadre d’ Un dimanche aux Aygalades le jardin de la cascade accueille une conférence “Voix d’eau” proposée par le Bureau des Guides et une visite adossés à un “marché retrouvé” de producteurs locaux coordonné par la Cité de l’agriculture
@undimancheauxaygalades


Ressources à consulter :

Etude de faisabilité pour une ouverture publique maîtrisée des abords des Aygalades, J Rodriguez 2011

La revue de presse

• Les installations artistiques


Ce projet est conduit grâce au soutien de :